• Recherche,
  • Vie de l'Université,

L’Université Jean Moulin adopte une charte pour la Science Ouverte

Publié le 16 décembre 2020 Mis à jour le 16 décembre 2020

Le 3 novembre 2020, la Commission Recherche de l’Université a adopté à l’unanimité la Charte pour la Science Ouverte de l'Université Jean Moulin Lyon 3.

Ce texte marque l’adoption des principes édictés par le Plan national pour la Science ouverte et acte l'engagement de l’Université en faveur du libre accès aux publications et aux données issues de la recherche. Plus généralement, il formalise le souhait de l’établissement de contribuer, par tous les moyens et sous toutes ses formes, à la mise en œuvre d'une science de qualité libérée de ses barrières techniques ou commerciales et rendue ainsi plus accessible, mieux référencée et mieux conservée.
 
Fruit d’un travail pluridisciplinaire et concerté
La Charte pour la Science Ouverte est le fruit d'un travail concerté mené par un groupe de travail pluridisciplinaire adossé à la Commission Recherche de l’Université.
Coordonné par Peter Wirtz, Vice-président chargé de la recherche et coanimé par les Bibliothèques universitaires et le Service général de la recherche, ce groupe de travail, mis en place en mars 2020, a donné lieu à de nombreux échanges et ateliers qui ont permis de définir les principes de la charte et de poser les premiers jalons d'une feuille de route opérationnelle découlant de ces principes.
 
Une offre de services pour la science ouverte
La mise en œuvre d’une politique ambitieuse de science ouverte repose aujourd’hui sur l’extension de cette dynamique au-delà du seul cercle des spécialistes.
L’Université Jean Moulin Lyon 3 appelle donc l’ensemble de sa communauté à se saisir des enjeux de la science ouverte, à s’en approprier les outils et à se familiariser avec ses exigences.

Elle s’engage à accompagner ce changement en développant une offre de services, adossée à des infrastructures pérennes et innovantes (comme la plateforme de revues en accès ouvert Prairial) et à l’expertise de ses services, le Service général de la recherche et les Bibliothèques universitaires notamment.