• Bibliothèques,
  • Culture,

Conférence-débat "Question de société" - Le Beaujolais nouveau, et après ? Enjeux environnementaux et sociaux d’un territoire en mutation

Publié le 29 janvier 2020 Mis à jour le 17 février 2020
Visuel conférence
Visuel conférence

A travers l’exemple du Beaujolais viticole, dont les paysages sont souvent perçus comme immuables, nous cherchons à montrer les transformations qui sont actuellement en cours, et les enjeux environnementaux qui y sont associés.

La géographie, discipline dont l’objectif scientifique est parfois méconnu, a un rôle fondamental : étudier les modalités d’implantation de l’Homme sur la planète, et l’ensemble des transformations qui sont issues de cette implantation. Au-delà des transformations brutales, comme celles qui aboutissent à l’émergence de risques naturels médiatiques, il est parfois difficile de saisir des évolutions plus lentes, mais qui n’en sont pas moins fondamentales pour saisir les enjeux environnementaux contemporains.

Le Beaujolais fait en effet face à une crise : environ un tiers du vignoble a été perdu au cours des vingt dernières années. Cette perte en surface du vignoble est le moteur d’une nouvelle et rapide dynamique paysagère matérialisée par l’expansion de friches. Symptômes d’un décrochage économique, fermant et lissant les paysages, les friches fragilisent l’identité territoriale locale. La métamorphose en cours des paysages se retrouve au cœur des questions socio-économiques et environnementales qui animent actuellement le Beaujolais. L’ensemble des acteurs de ce territoire cherche à trouver un équilibre entre la conservation des paysages emblématiques et sa nécessaire reconversion économique, dans un contexte influencé par la Métropole de Lyon et les nouveaux modes de vie de ses habitants.

Jeudi 27 février 2020 - 18h30 en salle d'actualités de la bibliothèque universitaire | Manufacture des Tabacs

Etienne Cossart est géographe, Professeur des Universités à l’Université Jean Moulin et membre de l’équipe de direction du laboratoire CNRS « Environnement Ville Société ». Après avoir travaillé 15 années sur les impacts du changement climatique dans les milieux froids (Alpes, Himalaya, Islande), il travaille désormais sur l’évolution des paysages agricoles (et notamment viticoles) et les enjeux environnementaux qui y sont associés. Ses travaux sur l’érosion des sols cultivés ont donné lieu à des publications récentes dans des revues scientifiques, largement reprises par la communauté scientifique internationale.
 

Entrée gratuite sur inscription préalable obligatoire

Cette conférence sera précédée à 18h00 d’une visite guidée de l’exposition éponyme dans le hall de la bibliothèque.