• Culture,
  • Bibliothèques,

Revivez la cérémonie de remise du Prix Caméléon 2016 dédiée à la littérature japonaise

Publié le 20 mai 2020 Mis à jour le 25 mai 2020
Caméléon 2016
Caméléon 2016

Créé en septembre 2014, le Prix Caméléon - prix étudiant du roman étranger traduit en français - récompense l'auteur et le traducteur d’un roman étranger contemporain. Chaque année, un nouveau pays est mis à l’honneur. Après le Brésil pour la première édition, le Prix Caméléon 2016 s’est mis aux couleurs du Japon.

MODE D’EMPLOI D’UN PRIX ORIGINAL
► Lien vidéo Caméléon 2016

Le Prix Caméléon, prix étudiant du roman étranger traduit, récompense chaque année l’auteur et le traducteur d’un roman étranger contemporain. L’objectif est de faire découvrir aux étudiants la culture contemporaine étrangère, sous l’angle de la littérature et de la traduction. Le jury est composé de 100 étudiants volontaires. Ils s’engagent à lire les ouvrages qui leur sont offerts par l’université, à participer aux événements et échanges organisés dans le cadre du prix, à voter pour leur roman préféré afin d’élire l’auteur et le traducteur lauréats et à animer la soirée de remise du prix.

Les quatre romans sélectionnés, représentatifs de genres différents de la littérature japonaise contemporaine, leur ont été remis lors de la soirée de lancement :
 
  • Les 10 amours de Nishino de Hiromi KAWAKAMI, traduit par Elizabeth Suetsugu
  • Le mauvais de Shuichi YOSHIDA, traduit par Gérard Siary et Mieko Nakajima-Siary
  • Dans la barque de Dieu de Kaori EKUNI, traduit par Patrick Honnoré
  • Pickpocket de Fuminori NAKAMURA, traduit par Myriam Dartois-Ako.

Le Prix Caméléon 2016 – prix étudiant du roman étranger traduit en français – fut remis à l’auteur Kaori Ekuni et au traducteur Patrick Honnoré pour le roman Dans la barque de Dieu. Ce roman a remporté les votes des jurés étudiants de l’Université Jean Moulin, grand favori parmi les 4 ouvrages japonais en lice.
La cérémonie de remise du prix s’est déroulée le 4 avril 2016 en présence des lauréats, de Monsieur Jacques Comby, Président de l’Université Jean Moulin Lyon 3, Monsieur Philippe Picquier, éditeur français du roman lauréat, ainsi que par les représentants de deux institutions partenaires du Prix Caméléon 2016 : le Consulat du Japon à Lyon et la Maison de la culture du Japon à Paris.


ZOOM SUR LES LAURÉATS

Ekuni Kaori, romancière japonaise
C’est en 1987 que Kaori Ekuni débute sa carrière littéraire en écrivant des contes pour enfants. Elle rencontre ensuite un grand succès auprès du public japonais avec le roman Kira Kira hikaru (1991), l’une des meilleures ventes au Japon, pour lequel l’auteur remporte le prix Murasaki Shikibu de littérature en 1992. Par la suite Kaori Ekuni se révèle notamment comme essayiste et auteur de portraits de jeunes femmes sensibles. Son travail a été récompensé à plusieurs reprises : elle reçoit le prix Shūgorō Yamamoto en 2003 et le prix Naoki en 2004. Elle est également lauréate du prix Chūōkōron de littérature en 2010. Ses nombreuses œuvres de fiction ont été traduites en plusieurs langues et publiées dans de nombreux pays, dont son roman Twinkle Twinkle2. Les livres de Kaori Ekuni sont très plébiscités en Corée où ils font continuellement partie des 50 meilleures ventes.
 
Patrick Honnoré, spécialiste de la traduction nippone
Après un certificat de capacité en langue Japonaise puis un séminaire de Doctorat en sociologie comparée à l'Université de Tokyo, Patrick Honnoré rentre en France en 2003, après 14 années passées au Japon. Il passe ensuite un DEA de Lettres Modernes à l'Université d'Aix en Provence, puis se lance dans la traduction de bandes dessinées et de romans japonais. Il est aujourd'hui directeur de la collection Picquier Manga.
 
Dans la barque de Dieu, au cœur de la culture japonaise
Dans la barque de Dieu a été traduit du japonais et publié aux éditions Philippe Picquier en 2014. Le titre original Kamisama no boto, est également celui d’une série télévisée qui a été inspirée du roman dans sa version japonaise.
L’histoire, ancrée dans la culture japonaise, est basée sur une relation mère-fille dont les voix s’alternent au fil du récit. Subtil, mélancolique, nostalgique, ce livre plonge le lecteur au cœur de voyages perpétuels, d’une quête pour laquelle les relations humaines et leurs difficultés ont une place importante.

► Lien vidéo