• Bibliothèques,
  • Recherche,
  • Bibliothèque numérique,

REPÈRES, un nouveau réseau professionnel au service des revues scientifiques en accès ouvert

Publié le 20 décembre 2018 Mis à jour le 11 octobre 2019
Repere
Repere

Sept universités, cinq MSH, 87 revues

A l’occasion de la première journée des incubateurs de revues scientifiques, organisée à l’Université Jean Moulin Lyon 3, le 23 novembre 2018, un nouveau réseau spécialisé dans l’édition de revues scientifiques en accès ouvert s’est constitué.Baptisé REPÈRES (REseau de PEpinières de REvues Scientifiques), il est le fruit d’une initiative portée par une trentaine de professionnels de l’IST soucieux d’apporter des réponses concrètes aux responsables de revues en SHS et STM : hébergement des publications, référencement, structuration des données et interopérabilité, accompagnement éditorial, transition vers l'accès ouvert pour les revues sur abonnement, etc.
Actuellement composé de 12 membres en France et en Belgique, ce réseau veille à inscrire les revues dans l’environnement de la science ouverte, tout en facilitant à terme leur passage, pour celles qui le souhaitent, vers des portails nationaux ou internationaux.

Les premiers travaux seront guidés par les priorités identifiées à l’issue de la rencontre : référencement des publications, accompagnement des revues de doctorants, relation avec les équipes éditoriales des revues, coopération sur les outils et logiciels de gestion éditoriale. La création du réseau REPÈRES illustre que le développement d’un accès ouvert passe aussi par des opérateurs de proximité capables d’accompagner les chercheurs et de s’adapter à leurs besoins, tout en faisant le test de solutions innovantes.

Résolus à accompagner les profondes mutations du paysage des publications scientifiques et à favoriser la bibliodiversité, les membres du réseau s’engagent, par ailleurs, à rédiger une charte de bonnes pratiques, en conformité avec les exigences éditoriales et éthiques promues par le Plan national pour la science ouverte et le Plan S. Poursuivant une logique de synergie, ils s’engagent aussi à collaborer étroitement avec les autres réseaux et acteurs nationaux de l’édition scientifique publique (InSHS, Médici, OpenEdition, Métopes…) qui avaient été invités à cette première journée de travail.

Contacts :
Armelle Thomas, MSH de Dijon (armelle.thomas@u-bourgogne.fr)
Jean-Luc de Ochandiano, Université Jean Moulin Lyon 3 (jean-luc.de-ochandiano@univ-lyon3.fr)