• Bibliothèques,
  • Langues littératures et civilisations étrangères,

Ivan Bounine : Vivre pleinement

Publié le 18 janvier 2021 Mis à jour le 25 janvier 2021
Vivre pleinement
Vivre pleinement

Un nouveau recueil des œuvres d'Ivan Bounine, Vivre pleinement.

Ivan Bounine Vivre pleinement Les Bibliothèques Universitaires vous informent de la sortie aux éditions YMCA-Press (Paris) du nouveau recueil des œuvres d’Ivan Bounine, composé, préfacé et commenté par Mme Anna Lushenkova Foscolo, maître de conférences en langue et littératures russes à l’Université Jean Moulin Lyon 3 et Tatiana Dvinyatina, Docteur ès Lettres (Institut de littérature russe, Maison Pouchkine, et Institut de littérature mondiale Gorki). Paru sous la direction de Tatiana Victoroff, maître de conférences en littérature comparée à l’Université de Strasbourg, ce volume tant attendu propose une sélection de récits en prose et des poèmes restés jusqu’à présent quasiment inaccessibles en français, alors que certains ouvrages de l’auteur, jugés particulièrement importants, ont été traduits de son vivant, et même retraduits plus récemment, à l’instar de La Vie d’Arséniev : Jeunesse et L’Amour de Mitia, tous deux empruntables à la Bibliothèque de la Manufacture. 


►Présentation en ligne du recueil Vivre pleinement d'Ivan Bounine par le Centre culturel Alexandre Soljénitsyne :

Prix Nobel de Littérature en 1933 et « maître incontesté de la prose poétique et de la forme courte », qui occupe une place de choix, selon Anna Lushenkova Foscolo, dans le « panthéon culturel russe du XXe », Bounine est resté relativement méconnu en France, son pays d’adoption, où il a passé 30 ans de sa vie et où « la réception de ses ouvrages n’a pas été aisée pour autant ». À travers ce nouveau recueil, les auteurs dévoilent aux lecteurs français le versant poétique resté inexploré de l’œuvre d’Ivan Bounine, tout comme le génie et la nature profonde d’un écrivain classique, identifié désormais également comme un « auteur résolument moderne, qui à l’instar de Marcel Proust et d’autres grandes figures du modernisme européen inaugure une étape inédite de l’histoire littéraire » (Ivan Bounine : Vivre pleinement, p. 9-10).   

Traduit par Anne-Marie Tatsis-Botton, Anna Lushenkova Foscolo et Hélène Henry, ce livre a été publié dans le cadre du projet la Bibliothèque russe, qui est placée sous le haut patronage de l’Académie Française. L'ouvrage sera empruntable dans vos BU.

Nous vous proposons en exclusivité cette présentation de l'ouvrage par Anna Lushenkova Foscolo, co-autrice de l'ouvrage :

« La littérature russe réserve toujours des surprises. Il existe encore de grands écrivains aussi célèbres dans leur patrie que Tchekhov, Tolstoï ou Dostoïevski, mais qui restent à découvrir ou à redécouvrir pour le public français. Ce livre en offre l’occasion. Il vous invite à plonger au cœur de l’œuvre de l’auteur né en Russie il y a tout juste 150 ans et décédé en France en 1953 : Ivan Bounine. Figure incontournable de son temps, symbole de la Russie d’antan qu’il a vue disparaître dans le feu des révolutions de 1905 puis de 1917, et qu’il chercha à perpétuer dans son art.

Il a la réputation d’être poète avant tout, y compris dans ses œuvres en prose, au ton grave et reconnaissable. Ce fût aussi un grand Homme, personnalité d’une générosité non-feinte et d’une droiture qui forgent le respect. C’est un artiste qui nous fait admirer autant sa vie que son œuvre.

Ce ne sont pas uniquement ses compatriotes qui ont reconnu son talent : il est le premier écrivain russe à avoir reçu le Prix Nobel de littérature, en 1933. Son œuvre, d’une beauté éblouissante, touche aux questions éternelles : la beauté de l’existence, ses aspects irrésolubles, le temps qui passe et l’art qui permet de s’en saisir, la passion, la mort… Son œuvre met à notre portée à la fois le « songe heureux des années d’antan » et le « bonheur d’une vie toujours neuve », comme le disent ses vers, brillamment traduits par Hélène Henry pour ce recueil. »